Aller au contenu principal

Comment maximiser les performances de croissance des agneaux en engraissement ? Logo Feedia

En élevage ovin, l’engraissement constitue une étape déterminante pour  créer de la valeur ajoutée mais elle n’est pas sans risque. Une étude menée par TECHNA confirme l’intérêt de Elensis, une solution à base d’huiles essentielles, dans l’optimisation des performances des ovins en engraissement.

L'engraissement, une phase délicate à maîtriser

Tous les élevages doivent être performants pour dégager une marge rémunératrice. Les ateliers ovins n’y font pas exception : l’engraissement  est une étape déterminante pour créer de la valeur ajoutée. La clé étant de maximiser les croissances et l’efficacité, tout en limitant les pertes. La phase d’engraissement peut comporter certains risques. Les agneaux sont soumis à différents stress, ce qui peut avoir une incidence notable sur leurs performances, leur efficacité alimentaire et la marge sur coût alimentaire. Techna a mené un essai en 2016 afin d’évaluer l’effet de Elensis, une solution à base d’huiles essentielles, sur les performances des agneaux du sevrage à l’abattage. 

Une brebis et ses deux agneaux

Une comparaison entre trois lots d'agneaux soumis à des régimes distincts

Cet essai s’est déroulé sur plus de trois mois. 3 lots de 30 agneaux chacun (âgés de 21 jours) ont été constitués de manière à être parfaitement identiques (poids, rang de portée, taille de portée, NEC brebis, …). Chaque lot a reçu un régime spécifique :
TEMOIN : aliment « classique » pour agneaux

  • ESSAI 1 : aliment « classique » supplémenté en Elensis
  • ESSAI 2 : aliment « ré-optimisé » tenant compte des valeurs matricielles de Elensis.
     

Il est à noter que la dose de solution additive était identique entre l’essai 1 et l’essai 2. Au cours de ces recherches, les animaux ont reçu de la paille et de l’eau à volonté. Les 3 lots ont été conduits en contemporains au sein du même bâtiment. Les agneaux ont été pesés tous les 15 jours et une double pesée a été réalisée au sevrage (70 à 80 j d’âge) et avant le départ à l’abattoir. Le poids des aliments distribués a aussi été relevé, ainsi que les refus. Les abattages ont été définis de manière à atteindre des poids carcasse de 18 kg pour les mâles et 16 kg pour les femelles. Les carcasses ont été classées individuellement au tiers de classe. La couleur et tenue du gras ont été notées 72h après l’abattage.

Des écarts de performance entre régimes

Les agneaux ont été abattus à poids similaire (38 kg vifs en moyenne) pour répondre à la demande du marché français, mais ceux recevant les régimes composés de Elensis étaient plus jeunes (107 ou 111 jours, contre 113 jours pour le TEMOIN).
Elensis a permis d’améliorer les performances de croissance des agneaux sur l’ensemble de l’essai : le GMQ a progressé de 28 à 33 g/jour selon le régime en comparaison au TEMOIN, pour la phase mise en lot - abattage.
A partir du sevrage (70-80 jours d’âge), nous avons pu constater que les écarts se sont creusés : le lait maternel a disparu et l’aliment concentré représentait alors la seule alimentation. Des perturbations métaboliques ont pu apparaître pour le lot TEMOIN, entraînant un stress susceptible de limiter les performances.
Les indices de consommation ont présenté des écarts marqués sur l’ensemble de l’essai. Par contre, les régimes n’ont pas affecté les classements carcasses, notamment en termes de conformation, gras et couleur.

Graphique sur le GMQ des agneaux

De meilleures performances ovines et un coût alimentaire réduit

Ces résultats confirment la pertinence de Elensis afin d’améliorer les performances de croissance des agneaux en engraissement. Dans cet essai, malgré les bonnes performances exprimées par le lot TEMOIN, les régimes ESSAI 1 et ESSAI 2 ont permis d’augmenter les croissances des agneaux ainsi que leur efficacité alimentaire (IC).
A poids vif constant, la durée d’engraissement des lots E1 et E2 serait raccourcie de 7 jours par rapport au témoin. Économiquement, le retour sur investissement est donc supérieur à 5/1 si l’on tient compte du régime supplémenté par Elensis. Le régime avec aliment ré-optimisé a permis de réduire le coût alimentaire de 7.5% si on le compare au TEMOIN.

En conclusion, l’utilisation de Elensis permet de sécuriser les performances de croissance des agneaux et d’améliorer l’efficacité alimentaire. Ces critères sont incontestablement déterminants pour maximiser la rentabilité des élevages ovins. Vous êtes fabricant d'aliment et souhaitez proposer à vos éleveurs une amélioration de leurs performances et accroître la rentabilité de leurs ateliers? N’hésitez pas à contacter nos experts ruminants !

Nos produits

Ordre 23

Feedia incarne l’offre de conseil et solutions en techniques d’élevage et nutrition de précision de Techna au service de la performance des organisations de productions, des fabricants d’aliments et de leurs clients éleveurs.